La créance client : qu’est-ce que c’est et comment la calculer ?

Créance client par ci, créance client par là. Le mot « créance client » vous est familier, mais vous n’avez aucune idée de ce que c’est ou de comment la calculer ? On va vous éclaircir à travers de cet article.

Définition de la créance client

La créance client est une somme due par un client à une entreprise. On la classe dans l’actif bilan sous un compte nommé « clients et effets à recevoir ». Concrètement, lorsqu’une facture d’un service ou d’un produit arrive à un client, mais que ce dernier n’a pas encore effectué le paiement, l’entreprise considère la somme due comme étant une créance client. En effet, la société débute la créance client à partir de la livraison du produit ou du service. Concernant le délai de paiement, ce sont les deux partis, société et clients, qui délimitent ensemble la date convenable avant de conclure la transaction. En cas de dépassement du délai prévu, l’entreprise peut exiger un recouvrement de la créance. Cependant, ne confondez pas les créances et les dettes. Certes, les deux termes ont une nuance de concepts, pourtant, ce sont deux procédés différents. S’agissant d’une dette, c’est l’entreprise qui doit une somme à une Banque, à un fournisseur ou à un État. Par conséquent, les dettes se classent dans le passif du plan comptable. Pour en avoir plus d’informations, veuillez cliquer ici businessavenue.fr

Mode de calcul d’une créance client

Pour calculer une créance client, il faut une bonne base de comptabilité d’entreprise. Certes, son mode de calcul peut se faire facilement sans être un vrai comptable ou un responsable de finances, mais il y a quand même certaines bases nécessaires à savoir. Tout d’abord, vous devez savoir que la « créance client » se trouve dans le compte 411 d’un plan comptable. Comme il a été déjà mentionné précédemment, les créances clients se comptabilisent dans l’actif du bilan, précisément dans la catégorie « Immobilisations financières ». Le calcul se passe donc comme suit : lorsque l’entreprise a délivré son produit, le compte 411 sera tout de suite débité à la date même. Puis, le compte 70 sera crédité. Ensuite, si le délai de paiement prend fin, mais que malheureusement la société n’a pas encore reçu de paiement, la situation comptable se retourne, qui fait que : le compte 411 sera crédité et le compte 416 sera débité. Il est à noter que seules les factures, qui ont dépassé le délai de paiement, seront comptabilisées. En effet, pour faire simple, faites une somme de toute créance, auxquelles vous apercevez à l’actif du bilan, qui ne respectent pas le délai de paiement.

Comment gérer les créances clients ?

La santé d’une entreprise est étroitement liée à la capacité de sa trésorerie. Cependant, les créances clients représentent moins de liquidités dans la trésorerie nationale. Pourquoi ? Justement, parce que la production de biens ou de services coûte de l’argent et que l’entreprise n’est pas payée immédiatement par les clients. Il y a une différence de temps entre la sortie et l’entrée de fonds. Si l’écart est trop important, il peut manquer d’argent. Ainsi, pour gérer ses créances clients, il faut surveiller vos comptes et vos factures. Plusieurs entreprises signalent des retards de paiement. Afin d’éviter cette situation, des procédures appropriées doivent être mises en place pour réduire le risque de non-paiement ou de retard de paiement. Afin de mieux gérer les créances clients, vous devez mettre à jour votre compte en temps opportun. De l’établissement des relations au paiement des factures, les relations avec les clients doivent être suivies. Entre autres, il est nécessaire d’utiliser Excel pour mettre en place un suivi des paiements afin d’identifier les clients qui dépassent souvent les délais de paiement. Vous pouvez également utiliser un logiciel de gestion de finances, qui vous avertira lorsque le paiement est en retard.

Les avantages d’avoir recours à un annuaire professionnel des entreprises
Conseils pour bien choisir son cabinet comptable