Idée d’invention : contacter une association d’inventeurs

Idée d'invention

Le projet de création accordé fait l’objet d’une protection d’un brevet d’invention. Ce qui permet à son titulaire de faire le monopole d’exploitation de son œuvre pendant un délai limité et encourager les inventeurs à créer quelque chose de nouveau. En effet, une invention désigne à la fois une composition, un dispositif, une méthode ou voire même un procédé nouveau et unique en son genre. L’association d’inventeurs est là pour valoriser leurs activités ou vous accompagner de près dans la réalisation des inventions en leur nom et pour leur propre compte ou pour le compte d’un tiers mentionnant son accord.

Différentes idées d’inventions

Il existe différents types de projets innovants qui pouvant bénéficier des brevets d’invention et qui pouvant servir de source d’inspiration aux porteurs de projet. A savoir, les inventions scientifiques et technologiques, les inventions sociopolitiques et les inventions humanistes ou culturelles.

Pour commencer, les inventions scientifiques-techniques-médicinales sont caractérisées par la création de l’aviation, l’antibiotique, l’astronomie, la bombe atomique, les chemins de fer,  l’holographie, l’hybridation, l’informatique, l’internet, le Smartphone ou voire même la vaccination. Ensuite, les inventions sociopolitique, incluant le droit et l’économie, se référent aux nouvelles lois, aux nouvelles institutions, aux nouvelles procédures influençant le mode de comportement social et proposant de nouvelles formes d’interaction et d’organisation humaines…

Enfin, les inventions culturelles et humanistes concernent la culture (langue, littérature, art, musique, etc.) dans son ensemble. A savoir : l’alphabet, l’anarchisme, l’atonalité, le béhaviorisme, le cinéma, la comédie, la déconstruction, le déisme, la dialectique, l’œcuménisme,  l’épopée, l’esthétisme, la gravure, l’iconoclasme, l’idéalisme, la laïcité, le jazz, le matérialisme, le méthodisme, le monothéisme, le mormonisme, le néoclassicisme, l’opéra, l’orchestre symphonique, le panthéisme, la peinture à l’huile, la phénoménologie, la photographie, le positivisme, le pragmatisme, le postmodernisme, la psychanalyse, le puritanisme, le réalisme socialiste, la Renaissance, le rock, le roman, le romantisme, la sémiotique, le sonnet, le surréalisme, le symbolisme, la tonalité musicale, la tragédie, l’utopie, etc. Pour en savoir davantage et le concrétiser efficacement, vous pouvez faire appel à l’association d’inventeur (indépendant ou salarié) territorialement compétente.

Conseils pour contacter l’association d’inventeurs

Vous devez tout d’abord bien dissocier l’association d’inventeur à statut salarié de celle à statut indépendant. En effet, l’association d’inventeur indépendant, fédérée par la FNAFI, effectue des inventions en leur nom et compte, tandis que l’association d’inventeur salarié, regroupée au sein de l’AIS, les effectue pour le compte de leur entreprise avec mention de son accord. Ensuite, il faut toujours prendre en compte les recommandations véhiculées par les proches pour être mieux accompagné dans le cadre de la concrétisation de votre projet de création. Puis, veuillez bien se renseigner sur : l’ancienneté, l’expertise, le savoir faire, les témoignages clients, le nombre des aides déjà effectuées, la qualité des conseils liés aux procédures de validation ou de structuration ou voire même du développement de votre projet. Aussi, vous devez avoir au préalable une idée qui pouvant avoir une fonction ou un résultat unique pour prétendre être mieux accompagné dans la procédure de la protection de votre œuvre…

Avantages de contacter l’association d’inventeurs dans le cadre du projet d’invention

En France, une association d’inventeur, regroupée dans le cadre de la FNAFI ou l’AIS, peut intervenir dans différents domaines pour développer suivant les règles de l’art vos projets de création  innovants et remplir efficacement toutes les démarches administratives-techniques-juridiques requises. Ensuite, le coût du processus d’obtention d’un brevet varie suivant la législation de chaque pays. Puis, elle vous accompagne en général dans le cadre de la formalisation du projet de création (formulation de l’idée, étude de faisabilité, etc.), de la demande et validation de l’invention ainsi que la préparation de sa commercialisation. Puis, vous pouvez solliciter son soutien ou aide ou accompagnement directement en ligne. Qui plus est, vous pouvez même l’interroger sur différentes notions relatives au brevet : droit des créateurs liés au brevet, type d’invention couvert, durée de la protection, lieu de validité,  but de la concession d’une licence sur un brevet, utilités, mise en place accord de confidentialité, modalités à suivre pour l’obtenir, autorité de délivrance, coût, conditions d’obtention d’une extension de la durée de sa validité, brevet sur le numérique, rôle de l’OMPI…

Comment se former au e-commerce ?
Pourquoi faire faire un bilan de compétences à mes collaborateurs ?