Quel est le coût d’un portage salarial ?

portage salarial

Il est indéniable que le portage salarial offre d’innombrables avantages. Mais pour en profiter de façon véritable, il vous sera utile de connaître certains paramètres financiers. Comment se calculent les frais de gestion de la société de portage ? Comment fixer vos honoraires afin de ne pas être lésé ? Quelles sont les dispositions légales d’encadrement du coût de ce système tant prisé aujourd’hui ? Voilà autant de questions légitimes auxquelles vous trouverez des réponses appropriées dans cet article.

Portage salarial : quelles sont les charges pour un salarié porté ?

En tant que salarié porté, il y a des privilèges auxquels vous avez droit. Toutefois, en portage salarial, il est important que vous compreniez qu’il y a aussi des charges auxquelles vous devez faire face. Vous devez donc savoir comment les calculer.

Les frais de gestion de la société de portage

La société de portage salarial à laquelle vous êtes affilié doit être la plus transparente possible en ce qui concerne les frais qu’elle prélève de vos revenus. Le calcul se fait généralement sur la base du taux de gestion affiché par votre société. Il peut varier en fonction de votre chiffre d’affaires et est souvent compris entre 5 et 12% applicable sur votre salaire brut. Tout dépend de l’entreprise de portage salarial avec laquelle vous voulez collaborer.

En fait, les frais de gestion sont considérés comme la rémunération de la société de portage. Elle prélève le montant correspondant à votre chiffre d’affaires mensuel pour couvrir l’ensemble de vos avantages, à savoir :

·        La facturation de vos clients ;

·        La gestion administrative de vos activités ;

·        Les conseils, orientations et formations dont vous allez bénéficier ;

·        La responsabilité civile professionnelle ;

·        Les autres privilèges pouvant varier d’une société à une autre.

Les charges sociales

En choisissant d’être un salarié porté, vous devez également supporter au travers de votre chiffre d’affaires, les charges sociales. En portage salarial, vous êtes certes, un travailleur indépendant mais vous avez également le statut de salarié. Donc, au même titre qu’un fonctionnaire, ces frais vous incombent. Ils comprennent :

·        Les charges salariales qui font approximativement 21 ou 22% de votre revenu brut ;

·        Les charges patronales qui varient entre 34 et 47%, en fonction du montant brut.

Il y a, en dehors des frais de gestion et des charges sociales, d’autres taxes et cotisations qui pourraient vous être prélevées. En effet, chaque société de portage salarial a son mode de fonctionnement.

Quelques conseils pour être bien rémunéré en portage salarial

Le salarié porté est autonome pour prospecter et conclure des missions avec ses clients. Il a également la latitude de fixer ses honoraires. Cela voudra dire que vous avez le pouvoir de décider de votre salaire mensuel. Vous devez donc mettre en avant vos compétences lors de la négociation du montant de vos honoraires avec votre client. Il sied également de considérer vos frais de déplacement  et de fonctionnement pour ne pas négocier une rémunération dérisoire.

Si vous n’êtes pas encore dans le système de portage salarial, il vous faudra faire des simulations sur plusieurs sites de société de portage. Cela vous permettra de comparer le salaire qui vous sera proposé au niveau de chaque entreprise. Pour que votre comparaison soit exhaustive, vous devez également faire peser sur la balance, les différents avantages qui vous sont offerts par chacune d’entre elles.

Pour bénéficier d’un bon revenu découlant de votre statut de salarié porté, vous devez être dynamique et avoir de bonnes aptitudes pour négocier. Ces qualités vous permettront d’obtenir des missions de portage salarial de bonne facture et d’avoir ainsi, un bon salaire mensuel.

Création d’entreprise : quelques conseils pour mener à bien une étude de marché
Comment proposer une mutuelle entreprise à mes salariés ?